#WhileBleeding

Les temps changent, mais la persistance et la résilience des femmes sont toujours d’actualité. Plongez dans l'histoire des femmes et rejoignez celles qui se battent encore.

Ensemble, construisons un avenir meilleur #WhileBleeding!

Elles peuvent tout faire - même #WhileBleeding

Il y a des femmes inspirantes tout autour de nous. Nous avons rassemblé six d'entre elles et enregistré leurs histoires afin de les partager avec des millions d'autres femmes. Écoutez comment elles parlent de leur douleur et de leurs difficultés, mais surtout, apprenez à les connaître et voyez comment elles ont réussi à surmonter tous leurs obstacles. Elles sont fortes, accomplies et courageuses, en particulier lorsqu’elles ont leur règles #WhileBleeding et elles sont exactement ce dont nous avons besoin aujourd’hui.

Embedded video
Embedded video
Embedded video
Embedded video
Embedded video
Embedded video
Embedded video

Combattre la précarité menstruelle une coupe à la fois

INTIMINA a marqué la Journée de l’hygiène menstruelle (le 28 mai) en apportant un changement. Nous poursuivons la lutte contre la précarité menstruelle en éduquant, en sensibilisant, en brisant les préjugés et en jetant les bases d’une société saine et heureuse. Les femmes sont fortes, mais elles ne peuvent rien faire #WhileBleeding si elles n’ont pas un soutien adéquat, des produits de première nécessité en matière d’hygiène et l’égalité des droits ! Rejoignez-nous et faites la différence : parlez-en autour de vous, instruisez et aidez les autres dans le besoin !

Acheter maintenant

Découvrez nos ONG

Grâce à vos achats et à votre incroyable soutien, nous avons fait don de 8500 euros à quatre ONG internationales. Elles peuvent maintenant apporter des changements encore plus positifs dans leurs communautés en aidant les femmes, en éduquant les gens et en prenant la parole. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Image

La tragédie personnelle d'Asha Ismail lui a donné la force de sensibiliser les autres aux traditions néfastes et aux autres formes de violence contre les femmes et les filles en accélérant les améliorations positives. Elle a fondé en Espagne une ONG appelée « Save a Girl Save a Generation », par l'intermédiaire de laquelle elle et son équipe apportent un soutien aux filles dans le besoin. Elles les aident à devenir actrices du changement apportant éducation, santé et leadership dans leurs communautés.

Image

PERIOD. est la plus grande ONG dirigée par des jeunes consacrée à la santé des femmes. C’est aussi l’une des ONG connaissant la plus forte croissance aux États-Unis. Depuis 2014, elle s’est occupée de plus d’un million de règles et a enregistré plus de 700 actions sur les campus dans les 50 États des États-Unis et dans 40 autres pays. Elle réussit à avoir un impact direct grâce aux dons, mais surtout, elle sensibilise le public et brise les préjugés sur la menstruation. Le girl power sur toute la ligne !

Victoria Abrahams

Victoria (Tora) Abrahams lutte personnellement contre l'endométriose et le SFC. C’est sa principale motivation pour soutenir les jeunes et les femmes ayant des besoins et souffrant de handicaps multiples et complexes. Elle est directrice des opérations et chef de projet en Ouganda pour l'ONG Freedom4Girls. Elle travaille aussi comme consultante en droit carcéral. Elle a axé sa carrière sur le travail sexospécifique pour les organisations bénévoles de filles et de femmes.

Jessica

Jessica Fiorini est passionnée de cuisine, mais surtout, elle se consacre à l'éducation des gens sur l'endométriose. C'est pourquoi elle est membre de l'A.P.E. Onlus, une ONG italienne dont l'objectif est de diffuser des informations et des connaissances sur l'endométriose pour les femmes, leurs proches, le personnel de santé et diverses institutions. Son poste au sein du conseil d'administration lui a donné l'occasion de travailler sur des projets et des initiatives qui ont permis de grands changements dans la sensibilisation à l'endométriose.

Les femmes du mois INTIMINA

Nous voulons mettre en lumière certaines personnalités particulièrement fortes pour exprimer notre admiration et montrer que la lutte pour un monde meilleur ne s'arrête jamais. Rencontrez nos quatre femmes du mois. Ce sont des amies, des mères, des militantes et des femmes de pouvoir. Nous voulons être aussi droites, passionnées et persévérantes qu'elles. Elles nous donnent l'espoir, la confiance et la volonté de continuer à lutter avec force et détermination.

Faire connaissance

Activiste

Greta Thunberg

Une guerrière moderne qui est encore au lycée.

Cette Suédoise de 17 ans a élevé sa voix au nom de l'humanité, des animaux et de notre planète. Elle s'est assurée que les politiciens entendent ce qu'elle avait à dire, mais plus important encore, elle sensibilise les autres étudiants et les jeunes générations. Elle a été élue personnalité de l'année 2019 par le Time magazine, et elle l'a prouvé - il n'y a rien qu'une femme forte ne puisse accomplir !

Politicienne

Alexandria Ocasio-Cortez

Elle a un astéroïde nommé en son honneur.

Ouais, elle est cool ! Cette New Yorkaise de a 30 ans est la plus jeune élue à siéger au Congrès. AOC utilise les médias sociaux comme son outil puissant pour parler de la sécurité économique et nationale, des droits LGBTQ, des questions environnementales, de la santé et des énergies renouvelables. C'est une vraie patronne avec un sens de la justice impeccable. Et, elle a aussi de l’humour !

Politicienne

Sanna Marin

Fille d’une famille arc-en-ciel, elle a brisé les barrières.

La première ministre finlandaise n’a que 34 ans, ce qui en fait la plus jeune dirigeante d’Etat au monde. Elle est également le plus jeune Premier ministre finlandais, elle est fière d’être la fille d’un couple de femmes. Travailleuse, elle se bat pour l'égalité des sexes et a une excellente occasion de faire entendre sa voix.

21st c.

Malala Yousafzai

Forte et droite pour briser les stéréotypes.

Le père de Malala a encouragé son intérêt pour la politique et l'éducation dès son plus jeune âge, pas étonnant qu’elle soit devenue une citoyenne vertueuse du monde. Même après un moment majeur et potentiellement mortel, elle a prêché: "Même s'ils viennent me tuer, je leur dirai que ce qu'ils essaient de faire est mal, que l'éducation est notre droit fondamental."

Elle a écrit pour la BBC sous un pseudonyme, a remporté un Grammy Award du meilleur album pour enfants pour son livre audio, est devenue messagère de la paix des Nations Unies et en 2015, un astéroïde a été nommé en son honneur. Elle n'a que 22 ans - et la preuve vivante que tout est possible!

60's

Stephanie Steve Shirley

A pris un nom d’homme pour conquérir le monde.

Steve est une mathématicienne, une femme d'affaires dans l’industrie de l’informatique et une défenseur de l'égalité homme / femme. Elle a survécu à l'holocauste, a élevé son fils autiste, a employé d'autres femmes expertes en logiciels et a fait don de plus de 65 millions de livres sterling pour la recherche et le travail humanitaire. Et ce n'est que la partie émergée de l'iceberg - si vous cherchez un modèle, c'est elle!

50's

Hedy Lamarr

Cerveau + beauté = dur à cuire.

Quand elle n'agissait pas côte à côte avec Clark Gable ou divorçait ses 6 maris, Hedy était une inventrice à succès. Elle a travaillé avec Howard Hughes sur la refonte des ailes d'avion, et grâce à son système de saut de fréquence, nous apprécions aujourd'hui des choses comme le Wi-Fi et le GPS! Sa créativité va au-delà de cela - en 1997. elle a remporté l'Oscar de l'invention - une première pour les femmes! Et oui, elle a même participé au développement des téléphones portables!

40's

Rosalind Franklin

Les arbres généalogiques sont plus faciles grâce à ses découvertes.

Rosalind est une pionnière qui a réussi à relier les points concernant l'ADN et l'ARN humains. Elle a maîtrisé l'utilisation des rayons X et a permis de poursuivre les recherches dans ce domaine. Chose intéressante, son autre domaine d'intérêt était le charbon. Génial, non?

20's

Marija Jurić Zagorka

Première femme journaliste croate.

À cette époque, alors qu'aucune femme n'avait la possibilité de diriger un journal, Marija était rédactrice, relectrice et romancière dans d'éminents journaux croates.

Ses livres ont rendu la lecture populaire jusqu'à ce jour et ses personnages historiques ainsi que ses intrigues évoquent parfaitement une période historique de la capitale de la Croatie, Zagreb.

19th c.

Kate Sheppard

Les femmes néo-zélandaises peuvent voter grâce à elle!

Sa forte détermination et un climat politique favorable étaient les combinaisons parfaites pour le plan de Kate. Elle a organisé une campagne et a recueilli sans effort près de 32 000 signatures, ce qui a conduit à un tournant dans l'histoire des femmes.

Son mouvement suffragiste a clairement indiqué que le silence n'est pas une chose pour laquelle les femmes sont faites - La Nouvelle-Zélande est devenue le premier pays autonome à accorder le droit de vote aux femmes en 1893. Bien sûr, elle se souciait profondément de l'équité publique, alors elle a plaidé pour le droit des femmes de se présenter aux sièges du Parlement. Au final, elle a remporté son combat .

1870's

Elizabeth Blackwell

Premier humain avec un utérus à obtenir un diplôme de médecine aux États-Unis

Une femme très instruite, médecin et pilier moral qui a soutenu le Royaume-Uni et les États-Unis d'Amérique. Elizabeth a été la première femme à recevoir un diplôme de médecine en Amérique et également la première dame à être inscrite au registre médical britannique.

1850's

Amelia Bloomer

Elle a troqué les robes pour les pantalons.

Amélia était déterminé à briser l'inégalité entre les sexes. Elle n'était peut-être pas exactement "la première" à porter des pantalons, mais elle les a assurément fait se répandre comme une traînée de poudre. Elle les portait, a écrit à leur propos et a défié toutes les tendances et opinions de son temps.

18th c.

Maria Theresa

Déterminée, mère de 16 ans, jamais fatiguée.

Elle a dirigé de nombreux pays, mené des guerres et développé un système éducatif semi-moderne en Europe. Tout ce qui était exigé d'elle, elle l'a fait - selon ses propres termes et conditions. Même si son nom complet était Maria Theresa Walburga Amalia Christina, nous pourrions l'appeler "Audace".

15th c.

Jeanne d'Arc

Héroïne, martyre et inspiration éternelle.

Jeanne était prédestinée aux à de grandes choses, donc même à un jeune âge, elle a créé une armée de partisans qui croyaient en elle. L'armée qu'elle dirigeait lui faisait entièrement confiance, même si le clergé avait un opinion différent sur son approche. Elle portait une armure inconfortable et faisait face à la mort, il n'est donc pas inhabituel que les gens des siècles plus tard la voient encore comme un modèle.

12th c.

Eleanor d'Aquitaine

Multi-tâches et beauté extraordinaire.

Eleanor a réussi à porter une couronne, à divorcer de son premier mari et à enterrer son deuxième, tout ça au cours de la période du début du Moyen Âge. Elle a même menée la deuxième croisade sur des selles inconfortables, probablement en saignant, à l'intérieur comme à l'extérieur.

Son apparence a toujours été impeccable, et elle s'est assurée d'être bien connue comme la femme la plus puissante et la plus intelligente d'Europe occidentale. Eleanor était très à la mode de l'époque: toujours en talons, sans signe apparent de douleur.

1st c. BC

Cléopâtre

Impératrice forte, éduquée et irrésistible.

Ce n'est pas SEULEMENT la beauté qui compte, mais aussi le cerveau. Cléopâtre parlait 12 langues, mais elle excellait également en mathématiques, en philosophie et en astronomie. Elle est considérée comme un pilier de l'illumination égyptienne et de l'éducation. En même temps, elle était bien connue pour sa présence magnétique et charismatique.

6th c. BC

Sappho

La première femme poète renommée.

Dans un monde plein d'hommes éminents, ses paroles étaient sa victoire. Elle a marqué l'histoire de la culture et de l'art de son temps et pour les générations à venir. Même Platon a qualifié Sappho de l'un des dix grands poètes de la Grèce.

Les temps changent. Mais lentement.

Une étude publiée dans la revue Human Reproduction montre comment l'exposition à la pollution de l'air chez les adolescentes (14-18 ans) est associée à des risques légèrement accrus d'irrégularité menstruelle. Grâce à cette même exposition à la pollution, il faut plus de temps pour atteindre un cycle menstruel régulier au début de l'âge adulte. C'est la première étude à montrer cette connexion, mais probablement pas la dernière. Nous devons mieux prendre soin de la Terre afin de mieux prendre soin des générations futures !

Rêvez en grand mesdames !

Les corps féminins sont incroyables, nous le savons déjà. Mais grâce à des recherches plus approfondies, nous avons maintenant la preuve que trois semaines après les menstruations, les femmes deviennent de bien meilleures communicantes - et, assez drôle, elles savent mieux quand les autres ont peur. Il est également prouvé que pendant une partie de notre cycle, notre cerveau grossi ! Tout se passe grâce aux ovaires et aux hormones !

Le congé menstruel arrive !

L'enquête INTIMINA de 2019 a révélé que 46% des 2000 femmes ont loupé un cours à cause de leurs règles, tandis que 45% ont annulé un évènement ou quitté le travail plus tôt. Afin d'équilibrer cela, le bureau britannique d'INTIMINA a introduit une politique qui permet d'exploiter la puissance de notre cycle menstruel et d'organiser des dates de travail en fonction nos hormones. Cela nous permet également de prendre des «flexi-matins» ce qui signifie que nous pouvons commencer une heure plus tard pendant nos règles, lorsque nous nous sentons plus fatigués. Excellente nouvelle pour toutes les femmes occupées, car un vrai changement est en cours !

Habituez-vous. Point à la ligne.

En ce moment, plus de 800 millions de femmes dans le monde ont des règles. L'âge moyen du début des règles a chuté au cours du siècle dernier à 12,5 ans. De nombreuses informations de grande qualité sur les règles sont disponibles au public, comme par exemple comment les serviettes jetables et les tampons mettent jusqu'à 800 ans à se décomposer. Nous devons donc insister sur les options écologiques et réutilisables disponibles pour toutes.

Compter nos bénédictions, tuer notre douleur.

Les femmes utilisaient toujours des tampons en coton ou en laine qu'elles pouvaient laver et réutiliser, même si elles avaient des options telles que des coupes menstruelles. D'un autre côté, les sociétés pharmaceutiques ont commencé à produire en masse des médicaments analgésiques qui étaient au moins un soulagement pour ces jours de crampes.

Qui dirige le monde? Les filles!

Les années folles et les étranges années 30 ont apporté de nombreuses nouveautés. La toute première coupe menstruelle est apparue en 1937, grâce à une autre actrice Leona Chalmers. Elle était faite de caoutchouc, ce qui est devenu problématique pendant la Seconde Guerre mondiale à cause de la pénurie de caoutchouc. Cela a contraint l'entreprise à arrêter la production.

Nous n'oublions jamais nos premières!

Walt Disney savait ce que l'éducation américaine manquait - c'est pourquoi il a réalisé The Story of Menstruation en 1946. Plus de 100 millions de lycéens ont vu le film et entendu le "vagin" mondial craint sur grand écran - pour la première fois!

Malheureusement, il n'y avait aucune mention de protection ou de contraception, mais bon, les jeunes filles ont finalement entendu qu’il était possible de se baigner et de faire du sport pendant ses règles.

Prospérité pour la longévité!

Les serviettes hygiéniques étaient fabriquées à partir de bandages et de gazes de coton utilisées par les infirmières pendant la Première Guerre mondiale ! Il existe maintenant les premiers tampons jetables qui sont le produit menstruel le plus apprécié au monde. Les tampons sont devenus populaires, mais peu de femmes les ont utilisées - elles les trouvaient "assez étranges et inconfortables", comme ils l'étaient probablement à l'époque.

Lutter pour les droits des femmes, tout en saignant!

Une chemise, une jupe, un jupon et une ceinture de protection contre les saignements était l’équipement du XIXe siècle. Les tissus attachés à la ceinture étaient bien, mais la ceinture elle-même était très serrée et parfois même douloureuse. Le pire, c’est qu’elle a été utilisé jusqu’aux années 1970!

Tandis que les femmes américaines, européennes et apparemment kiwies prospéraient et progressaient, les filles du Malawi ont eu beaucoup de mal. Les gens, pour la plupart des hommes, ne permettaient pas aux filles et aux femmes reproductrices de planter, de nettoyer ou même d'allaiter - car elles étaient contagieuses. La superstition était chose courante - jusqu'en 1916, il était interdit aux femmes catholiques romaines de recevoir la sainte communion pendant leurs règles. Elles étaient considérées comme impures et laissées en dehors de l’église.

Un coup de pied dans la fourmilière et un grand pas en avant!

Les femmes de cette époque ont commencé à accepter (enfin!) que les règles étaient normales, courantes et parfaitement saines. Elles sont peut-être même allées trop loin - certaines d'entre elles pensaient que les règles gardaient le corps féminin à l'abri de la tuberculose, du cancer, etc. en raison du «nettoyage» du sang.

Des choses révolutionnaires arrivent - mais il y a encore du travail à faire!

Bien que des tampons ou des chiffons aient été utilisés, bouillis et réutilisés, toutes les femmes ne pouvaient pas les utiliser en raison de problèmes financiers. Mais même si elles le faisaient - ce n’était pas toujours suffisant. Par exemple, certaines usines alimentaires en France ne permettaient pas aux femmes de travailler parce qu’elles "pouvaient" gâcher quelque chose pendant cette période.

Les 50 cycles d’une vie sont incroyables!

Au 18e siècle, les femmes ont eu moins de règles que nous les filles modernes - mais c'est parce qu'elles étaient enceintes et accouchaient plus souvent! C'est peut-être pourquoi certaines de ces dames utilisaient des éponges élastiques. Cet engin d'aspect étrange a été utilisé pour absorber le sang et en même temps, elles espéraient qu'il avait au moins une utilité contraceptive.

Si vous saignez, vous souffrez, non?

Les lois européennes n'étaient pas toujours faciles à vivre - le soulagement de la douleur, en particulier pour les douleurs menstruelles, était inacceptable pour l'Église austère. La raison était assez évidente - Dieu voulait sans doute que chaque crampe soit un rappel du péché originel d'Eve. Dans le même temps à travers le monde, les femmes n’avaient guère le temps de penser à des solutions pour les règles. Certaines recherches montrent qu'elles saignaient librement - elles ne porteraient rien sous leurs jupes.

Les Règles au Moyen-Âge .

Qu'elles soient princesses, reines ou servantes, elles ont toutes connues des crampes impossibles à ignorer et des flux abondants. On conseillait aux filles de l'époque de faire bouillir un crapaud et de porter un sac à main avec ses cendres au niveau de l'utérus et des ovaires. Si ce n’était pas suffisant, l'expert local suggérait également de nouer les poils de la tête d'un animal, comme ceux d'une crinière de cheval, à un jeune arbre. En cas d'échec, une infusion d'ortie ou d'une plante connue sous le nom de consoude était une excellente alternative.

De plus, les douches tous les jours n'étaient pas courantes à l'époque, donc si les femmes avaient besoin d'un rafraîchissement - porter un bouquet de jolis boutons de fleurs sauvages était considéré comme un neutraliseur d’odeurs efficace.

Comment étaient considérées les règles?

Des dames égyptiennes roulaient du papyrus doux autour de bois et s’en servaient comme tampons. Habiles bricoleuses, elles fabriquaient également des des coussinets en mousse, en herbe, en laine ou même en peau d'animal. La période des règles était considérée comme une période de purification, et certains considéraient même les menstruations comme un processus complet de guérison du corps.

Comment parlaient-ils des règles à l'époque?

On parlait toujours des règles mais de façon discrète, Hippocrate quant à lui a abordé plus clairement le sujet. Il a déclaré une fois que les femmes devraient envisager d'utiliser de petits bâtons en bois ronds recouverts de lin pour se protéger des fuites et des grossesses non désirées.

INTIMINA's social

À toutes les femmes du monde, unissez-vous! Rejoignez notre campagne en partageant vos histoires #WhileBleeding!

EN SAVOIR plus